Sunday, April 29, 2018

mes yeux consumés ne voient que des souvenirs de soleils (2) — or my June 16:



"I'm afraid your idea of a mystical union with a blond Siegfried was inevitably doomed. Put not your trust in Arians. We are Jews, my dear Miss Spielrein, and Jews we will always be..."
-------------------------------

"... qui désire entre dans l'espace où le lointain est l'essence de la proximité."

"Léthé est aussi le compagnon d'Éros..."
-------------------------------

"There is nobody here...
It's just you and me...
Where I want to be."
-------------------------------

"Dull sublunary lovers love
(Whose soule is sense) cannot admit
Absence, because it doth remove
Those things which elemented it.
But we by a love, so much refin'd
That our selves know not what it is,
Inter-assured of the mind,
Care lesse, eyes, lips, and hands to misse..."
-------------------------------

"Et il vous dit très tranquillement: ‘quand l’imprévisible ne manca pas de se produire’. Il ne vous dit pas: quand l’imprévisible se produit... ce qui manque ne manque pas, on peut s’y attendre aveuglément."
-------------------------------

"Era Livio, un ragazzo dei vicini oltre la strada, i Socolari. Um ragazzo alto e d’ossa grosse... Proprio um contadino di quelle parti... Ma gentile e timido come lo sono certi figli di famiglie ricche, pieno di delicatezza."
-------------------------------

Que tu sombra me apriete.
-------------------------------

"And if I see him not,
no sight is worth the beauty of my thought"
-------------------------------

"We should meet in another life; we should meet in air;
Me and you."
-------------------------------

"Il eût pu opposer à la réalité une seconde réalité qui eût été si singulière, si unique, si harmonieuse que le monde réel n'eût guère pu l'emporter sur elle."
-------------------------------

"Puisque le désir est d'emblée une angoisse..."

=========================================================



"... l'âme allemande... Comme faire le portrait... sans marquer l'extrême tension d'une façade ouverte et d'une intériorité close, chacune indépendante et toutes deux réglés par une étrange correspondance préétablie?" (Deleuze)



Detail from Egon Schiele's
Double Portrait (1913)
Image taken from Simon Wilson's
Egon Schiele






Edvard Munch detail from 
The Kiss (1897)
Image from Ulrich
Bischoff's Munch







Anselm Kiefer
page from Die überschwemmung 
Heidelbergs (1969)
Image from Daniel Arasse's
Anselm Kiefer





Anselm Kiefer
Heroische Sinnbilder (1969)
Image from Daniel Arasse's
Anselm Kiefer







Anselm Kiefer
Dein goldenes Haar... (1981)
Image from Daniel Arasse's
Anselm Kiefer






========================================
I have a bird [who] would do nothing, oh!


***See also:
Pleif Mapa, Capítulo 2;
mes yeux consumés (1);
oh, Devil;

Wednesday, April 04, 2018

des jeunes évaporées


Ma mère, jadis si grave, qui donnait à la voir un pénible sentiment, celui d'un soir d'orage, m'apparaissait
soudain sous un aspect nouveau: celui de'une jeune évaporée. Je savais qu'elle était belle: je
l'entendais depuis longtemps dire à l'envi. Mais je ne lui connassais pas cette coquetterie
provocante... son élégance, son allure me renversaient.
Je pensai, quand elle fut partie, qu'elle avait une
beauté, qu'elle avait un rire diaboliques.
Pierre Angelici

Ah les femmes! Tristes hypocrites, exploiteuses d'hommes, sorcières concupiscentes, flanquées
de leurs prêtres d'aujourd'hui: médecins, psychologues, manucures, psychiatres, 
psychanalystes, orthophonistes, orthopédistes, anesthésistes...
quelqu'un dans J. Kristeva's Le vieil homme et les loups

Su vejez era como otra forma de juventud, más penetrante a la transparencia,
a la ligereza.
Lezama Lima, Paradiso














Isabelle Huppert in 
Christophe Honoré's
Ma Mère (France, 2004);







 





Isabelle Huppert in
Michael Haneke's
La pianiste (Austria,
France, Germany, 2001);







Christophe Honoré about Isabelle Huppert:


======================================

























Neil Jordan's
The Miracle
(UK, Ireland, 1991)





==================================





from Hal Ashby's
Harold and Maude
(USA, 1971)





See also:
- pan doron &/ou la boîte vidée au dehors;
- Mommy-Mômo;
- Bellocchio &/or Eye of (Dreadful) Beauty;
- "Podem ficar com a realidade" (Leminski);

And Also:
- Nature's Horror & Grand Style in Lars von Trier's Antichrist;